LE PA?LERINAGE (AL-HADJ)

  • Le pA?lerinage (Al-Hadj)Ai??:

Par le ProfesseurAi??Mohamed AIOUAZ

Le pA?lerinage Ai?? la Maison SacrAi??e (Al-Kaai??i??ba) est le 5A?me pilier de lai??i??Islam. Le 1er ChawwA?l, date de la fA?te de la rupture finale du jeAi??ne, annonce le dAi??but de la pAi??riode du Grand pA?lerinage

Dans la conception de1ai??i??Islam, la vie tout entiA?re reprAi??sente un temple dai??i??adoration. Elle est rythmAi??e par des pratiques rituelles qui font participer lai??i??homme Ai?? la sacralisation du temps et de lai??i??espace. Le Coran nous apprend au sujet du pA?lerinage Ai?? la Maison SacrAi??e (Al-kaai??i??ba), quai??i?? Ai??Ai??Il incombe aux hommes, Ai?? ceux qui possA?dent les moyens dai??i??aller, par Dieu, en pA?lerinage Ai?? la maisonAi??Ai?? Coran -III, 97. Ainsi, le 1er ChawwA?l, date de la fA?te de la rupture finale du jeAi??ne, annonce le dAi??but de la pAi??riode du grand pA?lerinage qui sai??i??Ai??tend jusquai??i??au 10A?me jour de dhu-l-higga (le dernier mois de lai??i??annAi??e lunaire). Cai??i??est cette pAi??riode qui constitue les mois du pA?lerinage : chawwA?l, dhu-l-qiai??i??da et les dix premiers jours de dhu-l-higga (al-mawA?-qAi??t az-zamA?niyya).

La tradition musulmane rapporte que la kaai??i??ba a Ai??tAi?? fondAi??e par Adam, et que son emplacement a Ai??tAi?? indiquAi?? par inspiration divine Ai?? Abraham. Ai??Ai??Le premier temple qui ait Ai??tAi?? fondAi?? pour les hommes est, en vAi??ritAi??, celui de Bakka. Il est bAi??ni et sert de direction pour les mondes. On y trouve des signes Ai??vidents : la station dai??i??Abraham. Quiconque y pAi??nA?tre est en sAi??curitAi??Ai??Ai?? Coran ai??i?? III, 96.

Ai??Ai??Nous avons Ai??tabli pour Abraham lai??i??emplacement de la Maison. Ne mai??i??associe rien, purifie ma maison pour ceux qui accomplissent les circuits, pour ceux qui sai??i??y tiennent debout, pour ceux qui sai??i??inclinent et qui se prosternentAi??Ai?? Coran ai??i?? XXII, 26. Cai??i??est en effet Ai?? la suite de cette inspiration divine, quai??i??Abraham y conduisit son Ai??pouse HA?gA?r et son fils IsmaA?l pour se consacrer Ai?? Dieu et lui vouer une adoration sincA?re, comme le relate le Coran Ai??Ai??Notre Seigneur ! Jai??i??ai Ai??tabli une partie de mes descendants dans une vallAi??e stAi??rile auprA?s de ta Maison SacrAi??e. Ai?? notre Seigneur ! Afin quai??i??ils sai??i??acquittent de la priA?reAi??Ai?? Coran ai??i?? XIV 37.

ElAi??vation des fondements de la Maison SacrAi??e. Le Coran rapporte Ai?? ce sujet : Ai??Ai??Lorsque Abraham et IsmaA?l eurent Ai??levAi?? les fondements de la maison, ils sai??i??Ai??criA?rent : Notre Seigneur ! Accepte cela de notre part, car Tu es celui qui entend et connaAi??t toutAi??Ai?? Coran ai??i?? II, 127.

Les fins du pA?lerinage. Comme toute pratique rituelle en Islam, le pA?lerinage Ai?? des fins spirituelles et communautaires est un moyen pour invoquer le Nom dai??i??Allah, de le glorifier et de lui prAi??senter les louanges. Il est aussi la concrAi??tisation du sens de la communautAi?? (Umma) dont chaque musulman reprAi??sente un membre. Dieu dit Ai?? ce sujet : Ai??Ai??Appelle les hommes au pA?lerinage ! Ils viendront Ai?? toi, Ai?? pied ou sur toutes montures efflanquAi??es. Ils viendront par des chemins Ai??loignAi??s pour tAi??moigner des bienfaits qui leur seront accordAi??s, et pour invoquer le Nom de Dieu dans des jours fixAi??s sur les bA?tes des troupeaux quai??i??il leur a accordAi??s. Mangez-en et nourrissez en le pauvre, le malheureuxAi??Ai?? Coran ai??i?? XXII, 27 et 28. Le pA?lerinage est nAi??anmoins soumis Ai?? deux conditions : avoir les capacitAi??s physiques et financiA?res.

Le premier pilier du pA?lerinage

Lai??i??Ai??tat de sacralitAi?? (al-ihrA?m) qui est la formulation de lai??i??intention. Ce rite annonce le dAi??but de tous les autres rites relatifs au pA?lerinage. Cet acte implique dai??i??autres attitudes et comportements qui ne font pas partie des piliers (arkA?n), mais qui, en cas de nAi??gligence, exige une mesure expiatoire par le sacrifice dai??i??une bA?te.

Avant dai??i??entrer en Ai??tat de sacralisation, il est recommandAi?? au pA?lerin de se couper les ongles, de se laver rituellement le corps (gA?mA?ba), dai??i??enlever ses vA?tements habituels (tagA?rrud) et mettre deux piA?ces dai??i??Ai??toffe, de prAi??fAi??rence blanches, dont lai??i??une Ai?? mettre sur les Ai??paules et la seconde autour de la hanche, et de se dAi??couvrir la tA?te (pour les hommes). Le pA?lerin procAi??dera ensuite Ai?? une priA?re de deux unitAi??s (Rakai??i??a) avant de formuler son intention dai??i??accomplir le pA?lerinage.

Il existe trois types de sacralisation :

  • Si le pA?lerin envisage dai??i??accomplir uniquement le grand pA?lerinage, (alifrA?d), il dit : Ai??Ai??A ton service Seigneur pour un grand pA?lerinage.Ai??Ai??
  • Sai??i??il envisage de lier le petit et le grand pA?lerinage (al-muqrin), il dit alors : Ai??Ai??A ton service Seigneur pour un petit et grand pA?lerinageAi??Ai?? (Labbayka allA?humma hagA?gA? wa ai??i??umra).
  • Si le pA?lerin envisage de commencer son pA?lerinage par une Umra, il dit alors : Ai??Ai??A ton service Seigneur pour une umraAi??Ai??Ai??(labbayka allA?huma ai??i??umra).

AprA?s chaque formulation dai??i??intention, le pA?lerin doit prononcer la formule invocatoire enseignAi??e par le ProphA?te (SAWS) : Ai??Ai??A ton Service Seigneur, A Ton service. A Ton service, Toi qui nai??i??as point dai??i??associAi?? ! La louange, la grA?ce et le royaume tai??i??appartiennent . Ai?? Toi qui nai??i??a point dai??i??associAi??.Ai??Ai?? Il est souhaitable de rAi??citer cette formule invocatoire dans les diverses

Circonstances du pA?lerinage.

Les lieux de sacralisation.

Il sai??i??agit de certaines limites gAi??ographiques que le pA?lerin ne doit pas dAi??passer sans avoir prAi??alablement formulAi?? son intention. Ces lieux sont diffAi??rents selon les provenances des pA?lerins, et quel que soit le moyen de transport : air, mer, terre.

  • Premier lieu :Ai??al-gA?hfa ou RA?big, pour les gens en provenance dai??i??Egypte, de Syrie, du Liban et du Maghreb. Ce lieu est situAi?? Ai?? 204 km de la Mecque.
  • DeuxiA?me lieu :Ai??dhu-l-hulayfa ou Ai??bA?r ai??i??Ali, pour ceux qui viennent de MAi??dine. Il se situe Ai?? 450 km de la Mecque.
  • TroisiA?me lieu :Ai??Qaru al-manA?zil, pour ceux qui viennent de NagA?det au KoweA?t. Cai??i??est un petit mont de la vallAi??e de Arafa, situAi?? Ai?? 94 km Ai?? lai??i??Est de la Mecque.
  • QuatriA?me lieu :Ai??Yalamlam, pour les pA?lerins en provenance du Yemen. Cai??i??est un petit mont situAi?? Ai?? 54 km environ au Sud de la Mecque.
  • CinquiA?me lieu :Ai??Dhat irq, pour ceux qui viennent dai??i??Irak. Il est situAi?? Ai?? 94 km environ au Nord-Est de la Mecque.

Pour les gens qui habitent entre ces lieux et la Mecque, ainsi que pour les habitants de la Mecque, ils procAi??deront aux rites de sacralisation Ai?? partir du lieu de leur rAi??sidence, conformAi??ment Ai?? la tradition prophAi??tique rapportAi??e par lbnai??i?? AbbA?s : Ai??Ai??Ceux qui habitent en deAi??Ai?? de ces lieux, le feront lAi?? oA? ils rAi??sident. Quant aux Mecquois, ils le feront de chez eux.Ai??Ai?? Quant aux pA?lerins qui souhaitent accomplir le rite du petit pA?lerinage (Umra) tout en Ai??tant Ai?? la Mecque, ils devront rejoindre la limite de sacralisation (al-hill) situAi??e dans la rAi??gion de Tanai??i??Ai??m oA? se trouve la MosquAi??e de AA?cha, lai??i??Ai??pouse du ProphA?te. La tradition rapporte que lorsque AA?cha voulut accomplir la Umra, le ProphA?te (SAWS) ordonna Ai?? son frA?re Abderrahman de lai??i??emmener Ai?? cet endroit.

ArrivAi??e Ai?? la Mecque, il est recommandAi?? aux pA?lerins dai??i??entrer dans lai??i??enceinte sacrAi??e par la porte de la paix (bA?b as-salA?m), pour accomplir ensuite les tournAi??es rituelles au nombre de sept. Lai??i??invocation suivante est recommandAi??e de maniA?re facultative : Ai??Ai??Seigneur ! Accordes Ai?? cette Maison encore plus dai??i??honneur, de noblesse, de grandeur et de bAi??nAi??diction. Accordes Ai?? tous ceux qui effectuent le grand ou le petit pA?lerinage, plus de noblesse, de bAi??nAi??diction et un honneur plus grand. Seigneur ! Toi qui es la paix, et de Toi par qui vient la paix, salue- nous par la paix et fais-nous entrer au paradis, demeure de la paix.Ai??Ai??

Les tournAi??es rituelles autour de la Kaai??i??ba sont de trois sortes :
where to buy doxycycline over the counter. #Doxycycline Online. doxycycline over the counter cvs.

  • TournAi??es rituelles de lai??i??arrivAi??e (tawA?f al-qudAi??m). Elles ne constituent pas lai??i??un des piliers du pA?lerinage. Mais, en cas de nAi??gligence, le pA?lerin est redevable du sacrifice rituel dai??i??une bA?te.
  • where to buy kamagra safely. #buy Kamagra. where to buy kamagra oral jelly in usa.

  • TournAi??es rituelles accomplies Ai?? la fin du pA?lerinage, cai??i??est Ai?? dire, aprA?s le jour de Arafa. Ce rite (tawA?f al-ifA?da), qui est le circuit de la clA?ture, est lai??i??un des piliers du pA?lerinage.
  • TournAi??es rituelles de lai??i??adieu : (tawA?f al-wadA?ai??i??). Ces tournAi??es, toujours au nombre de sept, ne sont ni obligatoires ni recommandAi??es par la tradition prophAi??tique. Mais seulement un acte dai??i??adieu qui marque la fin des rites du pA?lerinage et le dAi??part du pA?lerin.

Quelques rA?gles relatives aux tournAi??es rituelles.

Les sept tournAi??es rituelles commencent Ai?? partir de la pierre noire (al-hagA?r al-aswad). Il est recommandAi?? au pA?lerin de lai??i??embrasser, ou de lui faire signe de la main. Ce signe symbolise le renouvellement du pacte primordial entre Dieu et lai??i??Homme dai??i??une part, et, dai??i??autre part, la conformitAi?? Ai?? la tradition du ProphA?te (SAWS). Le pA?lerin accomplit les trois premiA?res tournAi??es Ai?? pas rapides, et les quatre autres tournAi??es en marchant.

Les conditions de validitAi?? des tournAi??es rituelles sont les mA?mes que pour la priA?re par rapport Ai?? lai??i??intention et Ai?? la purification, puisque la tradition prophAi??tique rapporte que le Ai??Ai?? tawA?f Ai??Ai?? est une priA?re.

A la fin des sept tournAi??es rituelles, le pA?lerin se dirigera vers la station dai??i??Abraham pour faire deux unitAi??s de priA?res. Cette station est le rocher sur lequel Abraham et son fils IsmaA?l se tenaient pour Ai??lever les assises de la Maison SacrAi??e (maqA?m IbrahAi??m). Le pA?lerin se dirige ensuite vers la fontaine de Zam-Zam pour boire de cette eau bAi??nie, et formuler vAi??ux, demandes et priA?resai??i??

Le deuxiA?me pilier duAi??pA?lerinage

Le parcours entre les deux monts SafA? et Marwa. Ce rite, qui constitue lai??i??un des quatre piliers du pA?lerinage, doit A?tre accompli tout de suite aprA?s les sept tournAi??es rituelles. Lai??i??Ai??tat de puretAi?? nai??i??est pas obligatoire pendant ce rite, mais seulement recommandAi??. Le parcours est lui aussi de sept allers-retours commenAi??ant par le mont de SafA? et se terminant par le mont Marwa. Le Coran rapporte Ai?? ce sujet :

Ai??Ai??As-SafA? et Al-Marwa comptent vraiment parmi les choses sacrAi??es de Dieu. Celui qui accomplit le grand pA?lerinage Ai?? la Maison, ou le petit pA?lerinage, ne commet pas de pAi??chAi?? sai??i??il accomplit les circuits rituels ici et lAi??. Celui qui sai??i??en acquitte de bon grAi?? fait bien. Dieu est reconnaissant et Il saitAi??Ai?? Coran ai??i?? II, 158. Lai??i??invocation recommandAi??e au dAi??but de ce rite est la suivante : Ai??Ai??Dieu est le plus grand. Louange Ai?? Dieu, abondance de louanges Ai?? Dieu, quai??i??Il soit exaltAi?? matin et soir. Il nai??i??y a de Dieu que Lui, Seul et Unique. Il a tenu sa promesse, secouru son serviteur et vaincu les factions.Ai??

Chaque parcours rituel commence par le mont dai??i??As-SafA?, et se termine par le mont dai??i??Al-MarwA?. La distance entre les deux monts est dai??i??environ 420 mA?tres. Le pA?lerin doit accomplir ses allers-retours sans discontinuitAi??. Il y a, cependant, sur les deux couloirs entre les deux monts, deux piliers verts en guise dai??i??indication pour les pA?lerins circulants Ai?? pas rapides. Cette rA?gle ne concerne pas les femmes.

La symbolique des allers-retours entre SafA? et MarwA?. Ce rite a pour origine le parcours de HA?gA?r qui allait et venait entre les deux monts Ai?? la recherche dai??i??eau pour son fils. Subitement, lai??i??eau commenAi??a Ai?? jaillir au pied dai??i??lsmaA?l. Elle nai??i??a cessAi?? de couler depuisai??i?? Les parcours rituels doivent A?tre accomplis juste aprA?s les circuits autour de la Kaai??i??ba Ai?? lai??i??arrivAi??e Ai?? la Mecque, ou bien, aprA?s le tawA?f final (tawA?f al-ifada).

Ce rite symbolise la station spirituelle de la remise confiante (a-tawakkul) Ai?? Dieu. Le pA?lerin est appelAi?? Ai?? mAi??diter sur lai??i??Ai??tat de HA?gA?r, qui, en se remettant en toute confiance Ai?? Dieu, savait avec certitude quai??i??elle allait A?tre secourue. Ce rite renvoie aussi Ai?? lai??i??importance de la femme en Islam. Ai??Ai??Le sens symbolique de la septuple course implique une certaine le prAi??dominance de lai??i??aspect fAi??minin du principe, qui apparaAi??t dans la rAi??fAi??rence faite Ai?? lai??i??histoire dai??i??HA?gA?r courant dAi??sespAi??rAi??ment entre SafA? et MarwA? en quA?te dai??i??eau pour Ai??tancher la soif de son fils IsmaA?l.Ai??Ai?? lbn-ArabAi?? introduit ce commentaire quai??i??il consacre Ai?? SafA? et MarwA? en remarquant que les femmes ont, aussi bien que les hommes, la possibilitAi?? dai??i??atteindre la rAi??alisation parfaite. Il se rAi??fA?re ainsi pour illustrer son propos, Ai?? lai??i??histoire de HA?gA?r. Ai??Ai??Cette prAi??dominance se marque enfin, et cai??i??est le plus important, dans la constitution mA?me du riteAi??Ai?? (1).

Les prAi??paratifs du jour de la dAi??saltAi??ration (yawm al-tarwiyya). Le 8A?me jour de dhu-l-higgA?, appelAi?? Ai??Ai??Jour de la dAi??saltAi??rationAi??Ai??, les pA?lerins se prAi??parent pour se diriger au rassemblement du mont de Arafa, pilier fondamental du pA?lerinage, conformAi??ment Ai?? la parole du ProphA?te (SAWS) : Ai??Ai??Le pA?lerinage cai??i??est le rassemblement Ai?? ArafaAi??Ai??. Ce jour lAi??, avant de se diriger vers le mont de Arafa, ceux qui accomplissent le pA?lerinage doivent dai??i??abord se diriger en Ai??tat de sacralitAi?? vers Mina pour accomplir les priA?res suivantes : dohr, A?sr, maghreb, ichA? et la priA?re de lai??i??aube (sA?bh) du 9A?me jour de dhu-l-higga.

Pour ceux qui ont commencAi?? leur pA?lerinage par la Umra, et qui sont revenus ensuite Ai?? lai??i??Ai??tat de vie normale en attendant ce jour (yawm al-tarwiyya), ils doivent entrer de nouveau en Ai??tat de sacralitAi?? Ai?? partir du lieu de leur lieu de rAi??sidence pour se rendre Ai??galement Ai?? Mina, avant de se diriger le 9A?me jour de dhul-l-higga Ai?? Arafa. Le ProphA?te (SAWS) dit Ai?? propos de ce jour : Ai??Ai??Il nai??i??est meilleur jour pour Dieu que celui de Arafa oA? Dieu descend au plus bas Ciel pour vanter les habitants de la Terre aux habitants du Ciel en disant : Regardez mes serviteurs dAi??coiffAi??s, couverts de poussiA?re, venus dA?s le matin des chemins les plus Ai??loignAi??s, dans lai??i??espoir dai??i??obtenir ma MisAi??ricorde alors quai??i??ils ne Mai??i??ont pas vu, et pour se protAi??ger de mon chA?timent alors qu ai??i??ils ne lai??i??ont pas vu. Je vous prends pour tAi??moins, mes Anges, que je leur ai pardonnAi??Ai??

Le ProphA?te dit aussi (SAWS) Ai??Ai??Lors que le jour de Arafa arrive, quiconque subsistera dans son cAi??ur lai??i??Ai??quivalent dai??i??un atome de foi sera pardonnAi??. Ai??

Cai??i??est sur ce lieu bAi??ni dai??i??Arafa que le vendredi 9 dhu-l-higga de la dixiA?me annAi??e de lai??i??HAi??gire, le ProphA?te (SAWS) a accompli son pA?lerinage et a prononcAi?? son Sermon dai??i??adieu (khutbat aIwadA?) en demandant Ai?? son compagnon RabAi??ai??i??a-lbn-Umayya lbn-Khalaf de transmettre ses propos (2). Le ProphA?te (SAWS) ordonna ensuite Ai?? BilA?l dai??i??appeler Ai?? la priA?re Ai?? Namira (oA? se trouve actuellement la mosquAi??e de Namira) aux limites de Arafa. Il y accomplit la priA?re du midi et celle qui la suit (A?sr), en les rAi??duisant Ai?? deux unitAi??s au lieu de quatre, et avec un seul appel Ai?? la priA?re (adhA?n) et deux formules de prAi??paration Ai?? la priA?re (aI-iqA?ma). Il remonta ensuite sur sa chamelle pour se diriger vers la qibla, et se mit Ai?? invoquer, prier, adresser des demandes et prAi??senter des louanges Ai?? Dieu jusquai??i??au crAi??puscule. Il dit alors Ai??Ai??La meilleure parole que je vous ai transmise, moi et les ProphA?tes qui mai??i??ont prAi??cAi??dAi??, estai??i?? lA? ilA?ha illA? Allah ai??i?? Il nai??i??y a de divinitAi?? si ce nai??i??est Allah.Ai??Ai??

Notes :

1) C. AndrAi??. GILIS, La doctrine initiatique du pA?lerinage, p.189-190

2) Le texte intAi??gral du Sermon du PA?lerinage dai??i??adieu